Charte de la philothérapie

1 - Il ne s'agit pas d'une psychothérapie. De ce fait, le philothérapeute s'engage à reconnaître les limites de sa pratique et à orienter le philosophant vers un travail psychologique avec un professionnel si cela semble plus adapté à sa demande.

2 - Le philothérapeute est soumis au secret professionnel.

3 - Le philothérapeute s'engage à n'exercer aucune forme de pouvoir sur le philosophant.

4 - Le philothérapeute s'engage à un échange égalitaire et libre.

5 - La philothérapie doit être accessible à TOUS.

6 - La relation s'établit par le dialogue dans le respect de l'intégrité physique et morale de chacun.

7 - Comme dans tout rapport humain, les phénomènes de transferts et de contre-transferts sont à l'oeuvre dans la relation. C'est pourquoi le philothérapeute s'engage à être superviser de façon rigoureuse et permanente afin de réajuster la relation si nécessaire.

8 - Le philosophant est absolument maître de la fréquence des rencontres et de la durée de son travail.

9 - Le philosophant s'engage à prévenir en cas d'absence.

10 - Le philothérapeute s'engage à respecter les valeurs du philosophant, tout en le confrontant à d'autres points de vue possibles.